Les portraits de Camille Giuliano, #3 - Fernando

Mis à jour : 10 nov. 2018



Fernando - Vit à Quichana, Sud de la Colombie

Tu sais, la vie offre parfois de drôles de choses. L'important c'est de toujours tenir le coup, ne pas flancher, jamais ! Aujourd'hui, je m'en veux de ne pas avoir vu ce qui allait arriver. Je suis né dans ces montagnes, j'y ai passé toute ma vie. Il a fallu travailler dur pour vivre ici. Mastiquer de la coca faisait partie de nos habitudes, ça nous aidait à oublier la fatigue, pas plus que ça. Je devais avoir la vingtaine quand des inconnus sont venus au village. Ils nous ont dit qu'ils cherchaient de grosses quantités de feuilles. Tu sais, personne ne s'est jamais occupé des gens qui vivent ici. Alors forcément, tout le monde les a trouvés bien sympathiques et on en a tous planté un peu. Histoire de se payer de nouveaux habits, quelque chose pour les gosses... On ne connaissait pas, nous, ces histoires de poudre. Quelques années plus tard, voilà que l'armée débarque au village. Pour le coup, personne ne les a trouvés sympas ces gars-là. Ils ont détruit tous les champs de coca et sont repartis aussi vite.La suite, tu la connais déjà : trop de familles avaient besoin de cet argent. Alors, bien sûr que tout a repris.Désormais les militaires ne viennent plus au village. Ils envoient les « oiseaux de malheurs » comme on dit ici. T'en a déjà entendu parler ? La pire des choses qui soit arrivée, je peux te le dire.

Les avions arrivent toujours le matin, ils passent tout près et dégueulent leur poison sur la montagne. La première fois on ne comprenait pas. Puis, on a vite vu les dégâts. Au bout de quelques-unes de ces maudites pluies, toutes les plantes ont commencé à mourir. Ces oiseaux ne distinguent rien tu sais, ce qu'on plantait pour manger a aussi été détruit. Même la rivière est contaminée. Ma vie est ici. Je n'aurai jamais cru quitter cet endroit mais aujourd'hui on doit partir. Ma terre agonise et les enfants ont de drôles de maladies. Tout ça pourquoi ? Tu crois que les militaires ont gagné leur guerre contre la coca ? Tout a empiré ici. Alors ceux qui n'ont rien montent un peu plus haut dans la montagne et en replantent. Et ce sera ainsi tant que les ventres seront vides. ------------------------------------------------------------------------- Pour comprendre : Le Plan Colombie est un traité signé en 2000 entre les États-Unis et la Colombie concernant la lutte contre le trafic de drogue. Depuis cet acte, l'armée colombienne concentre principalement ses efforts sur l'éradication des cultures de feuilles de coca. Pour cela, le moyen le plus utilisé est l’épandage de Round-Up par des avions militaires. Simplement entre 2000 et 2006, on estime que 300 000 hectares ont été aspergés, et autant de personnes intoxiquées plongeant les paysans dans une misère toujours plus grande. Pourtant cette pratique reste encore aujourd'hui le cœur de la lutte contre le narcotrafic en Colombie. Texte : Josselin Noble Jah Selin Photo : © Camille Giuliano / All rights reserved


Véritable photographe engagée et passionnée, Camille Giuliano nous offre ses clichés avec une grande générosité! Les portraits réalisés par l'artiste sont touchants tout autant que les témoignages qui les accompagnent. En nous décrivant le quotidien, une conversation ou encore une anecdote du modèle, Camille partage un petit bout de vie de ces inconnu(e)s qui nous semblent soudain plus familiers. Avec tout son ressenti, la photographe met son art au service du rapprochement entre les populations, de l'information et la sensibilisation en abordant des problématiques particulièrement importantes vécues par les personnes photographiées... Bref, ça vaut le coup d'oeil ;)

Nous vous réservons encore de nombreux portraits de Camille !

Pour croiser ensemble le regard des peuples de Colombie et effleurer la réalité de leur vie...


Source : www.facebook.com/camillegiulianophotographe/

#camillegiuliano #photo

1 vue0 commentaire
  • Facebook Aimelody