Desert Blues Music Project: le Documentaire

Mis à jour : 10 nov. 2018



Voyagez en musiques et en images dans les profondeurs du Sahara et du fleuve Niger, laissez vous dériver dans un univers mystique à travers l'eau et le sable. Symbiotique, en phase avec le monde des plus grands musiciens et leur musique, ce documentaire raconte aussi l'histoire du Mali, le Mali d'aujourd'hui, terre d'enchantement.

Bien qu'ils proviennent de différents groupes ethniques, ces musiciens représentent les vastes influences musicales du Sahara et les traditions de leurs peuples qui s'y rattachent. Leur rassemblement dans le collectif Desert Blues est un événement avec une véritable signification politique pour ceux qui sont familiers avec les événements tragiques qui ont secoué le Mali en 1995 - 1996 et même de nos jours.


Les racines de Habib Koité s'inscrivent dans la culture khassonké de l'ouest du Mali. Né dans une famille de griots bambara, il chante la musique de ses ancêtres déracinés, teinté de blues. La culture de Afel Bocoum est Songhaï. Considéré comme l'héritier d'Ali Farka Touré, il reflète dans sa musique les vastes horizons, les couleurs vives, l'intemporalité, les génies du fleuve Niger. Tartit est un groupe touareg entièrement féminin de Tombouctou, carrefour malien dans le Sahara. Ethniquement lié au peuple berbère et géographiquement interconnecté avec les autres groupes ethniques au Mali, les membres du collectif prêtent leur voix pour servir les causes d'une culture destiné à survivre en s'appuyant sur la paix et la redécouverte de ses racines.

Bienvennue dans un voyage musical, combinant le réel et l'imaginaire, le tissage d'un sort d'images et d'histoires qui enchante les spectateurs et les transporte au loin dans le cœur de l'Afrique du Mali, dans ses paysages, ses fantasmes, ainsi que ses préoccupations quotidiennes.


#Blues #afriquedel39ouest

1 vue0 commentaire
  • Facebook Aimelody