Daddy Reggae inventa le SoundTruck



C'’est un petit camion jaune qui en ce moment déambule dans les rues de Paris, fait vibrer l’air là partout où il passe, en balançant du son couleur Jamaïque. Derrière le volant : Emmanuel Maizeret, artisan-déménageur à Villeneuve-le-Roi, tombé dans la marmite reggae alors qu’il était tout juste en âge de marcher, et qui depuis roule pour la musique de Bob Marley.

Né en Jamaïque au début des années 50, le sound system, sorte de discothèque ambulante, s'est peu à peu développé à travers le monde. La législation hexagonale étant stricte, on ne peut, malheureusement, que rarement partager les ondes sonores de la musique jamaïquaine en pleine rue. C'était sans compter sur l'ingéniosité de Manu alias Daddy Reggae...

En mai 2014, ce déménageur dans le civil a eu l'idée de customiser son vieux camion pour le transformer en une impressionnante sono mobile décorée de portraits d'artistes jamaïquains célèbres comme Gregory Isaacs ou Dennis Brown. Le chauffeur mélomane aime simplement trimbaler son véhicule « sound system », souvent du côté du canal Saint-Martin. Manu stationne sa sono mobile dès qu'on le lui permet. Au bonheur des fans de reggae.


Son camion, il se l’est aménagé il y a « deux ou trois ans ». Avec ses gros caissons de basses sur le plateau arrière et sa platine vinyle installée dans la cabine conducteur, ce passionné de musique diffuse, à plein volume, une sélection de tubes reggae, des années 70 jusqu'à aujourd'hui, aux curieux de tous âges qu'il croise sur le bitume.

Dès que la météo et le feeling sont au rendez-vous, le sound truck d'Emmanuel sillonne les rues de la capitale ou de sa proche banlieue, mais également parfois en province lorsqu'on fait appel à lui. Une manière de partager sa passion plus facilement qu’en organisant des concerts çà et là. Les enceintes sont désormais empilées à l’arrière du véhicule et ne manquent jamais de faire réagir les passants.

Béret bleu immanquablement vissé sur la caboche, 47 ans mais la bouille enfantine, Daddy Reggae est régulièrement réclamé pour faire la promo des plus grands du milieu - on l’a vu sur la route avec Tiken Jah Fakoly ou Pierpoljak, demandé par la valeur montante Naâman.

Daddy Reggae et Tiken Jah Fakoly dans les rues de Paris


« L’idée, c’est de partager la musique, de prendre du plaisir »

La fête de la musique 2014 se transforme en Reggae Parade à République.


Sources :

www.leparisien.fr

www.telerama.fr

#reggae #bus

1 vue0 commentaire
  • Facebook Aimelody