Entretien avec Mister Mada

Mis à jour : 9 nov. 2018



Mister Mada a eu l'honneur de se faire interviewer par The Swingkid Fanzine, un Magazine bien Punk destiné aux collectionneurs internationaux et amateurs de Reggae. Voici la transcription de l'entrevue...

1. Mister Mada, dites simplement à nos lecteurs quelques faits sur vous - Qui êtes-vous, quel genre de musique jouez-vous et comment votre projet musical a-t-il commencé?

« Je suis un artiste originaire de Mauritanie (Afrique de l'ouest). J'ai fait mes premiers pas dans le monde de la Musique avec le Rap, notamment avec le groupe Princes Hip-Hop, un collectif qui a vécu pendant 6 ans. En 2012, ma passion pour le Rap s'est étendue jusqu'au Reggae. Depuis, c'est à travers le Chant que je m'inspire et m'exprime. Aujourd’hui, j'ai aussi décidé de perfectionner mes compétences en tant qu'instrumentiste (guitare, piano et basse). »


2. Avez-vous de la famille dans la musique, qui vous ont aidé à devenir musicien?

« D'abord je pense tout particulièrement à ma Maman qui, depuis toujours,me soutient moralement et financièrement. C'est d'ailleurs grâce à ma chère maman que j'ai pu enregistré ma première maquette. Aussi, certains de mes amis les plus proches m'ont beaucoup encouragé et continuent de le faire jusqu'à présent. »


3. Comment en êtes-vous arrivé à la musique rap et au reggae? C'est quoi qui vous connecte avec ces styles de musique?

« En ce qui concerne le rap, j'en écoute énormément depuis deux décennies que ce soit du Hip-Hop Français, Américain ou Africain. En tant que jeune adolescent qui se cherchait, je dois avouer que le style des rappeurs me plaisait beaucoup et c'est comme cela que je me suis intéressé à cette mouvance. Par la suite un autre événement majeur est venu bousculer mon parcours. En effet, en 2006, suite à ma formation professionnelle en électricité, j'ai participé a un concours de recrutement qui s'est révélé être une mafia organisée où la corruption avait déjà choisi les admis. Ayant été sincèrement blessé par cet événement, je brulais d'envie de dénoncer haut et fort ces magouilles si présentes et malheureusement si fréquentes dans nos sociétés. Ne sachant comment faire, c'est finalement par le Rap que j'ai trouvé la solution et par mes textes le moyen de sensibiliser mon entourage. Finalement, le Reggae m'a totalement séduit. Entrainé par les rythmes et interpelé par les messages conscients de ce style musical, j'ai dérivé tout naturellement vers le Reggae Rap.»

4. Je n'ai aucune idée à propos de la musique en Mauritanie - Quels sont les problèmes auxquels vous avez dû faire face pour faire de la musique? Est-il facile d'y produire votre musique? Et quelles sont vos possibilités pour enregistrer des chansons et vendre de la musique?

« Le problème le plus fréquent pour les artistes en Mauritanie, c'est de trouver les autorisations nécessaires à l'organisations de concerts. Sans compter que la plupart des établissements proposant des festivités et scènes musicales qui existaient à l'époque ont été fermés les uns à la suite des autres. Il y a donc très peu d'espace de scène pour un artiste mauritanien. Dans la même optique il existe très peu de Studio de Musique permettant aux artistes d'enregistrer leur musique en bonne qualité. Il n'existe pas de société de droits d'auteurs dans le pays, donc le peu artistes qui réussissent à enregistrer leurs œuvres, ne peuvent pas gagner de revenus monétaires avec leurs créations. Je dirais que dans notre pays tout est à faire à ce niveau là ! »

5. Qu'est-ce que les gens comme moi, qui entendent parler de vous pour la première fois, disent en regardant votre carrière de musicien - quels étaient les faits ou événements majeurs de votre carrière?

« Tout d'abord le seul fait de savoir que des gens comme vous, aime et partage ma musique me touche et me va vraiment droit au cœur. Je pense que de loin, ceux qui ne me connaissent pas personnellement, ne comprennent pas exactement le cheminement de ma carrière musicale. Je suis un artiste encore jeune et donc en devenir. La plupart des gens de ma ville par exemple me connaissaient en tant que rappeur, et maintenant ceux qui écoutent mon nouveau répertoire plus proche de la musique Folklore ne font pas partie de mon public cible initial. J'ai pris un nouveau cap et parfois ce n'est pas claire pour tous. En définitif les événements majeurs de ma carrière jusqu'à présent se retrouvent dans mes prestations lives et concerts et biensûr l'enregistrement de mon premier Ep « Hasta la Vista » disponible en téléchargement gratuit ici. »


6. Vos vidéos sont produites par Aimelody. Quel type d'organisation est-ce et comment est votre connexion à l'organisation?

« Aimelody est un organisme à but non lucratif ayant pour mission d'utiliser l'art phonographique et visuel en tant que vecteur de divertissement et d'enrichissement culturel. Au delà d'être un simple label ou studio de musique, c'est une véritable association dont l'un des objectifs est de produire et promouvoir des artistes riches en talent mais démunis en ressources matérielles. Lors de leur installation en Mauritanie en 2014, j'ai eu la chance d'assister et de participer aux activités menées par l'association. C'est donc tout naturellement que le studio m'a proposé d'enregistrer mon premier Ep ainsi que plusieurs capsules lives et clips. »

7. Je vous ai trouvé à travers la vidéo à la chanson "immigrés". Quelle est votre opinion sur la migration des Africains vers l'Europe?

« Vouloir être heureux et ce à tout prix !Mettre sa vie en jeu et ne pas renoncer coûte que coûte. Quelle que soit la difficulté. Quel que soit le temps qu’il faudra y consacrer. Un quitte ou double qu'ils n’osent plus regarder en face , le chômage et la pauvreté constituent la principale cause de l’immigration, non atténuée par le rêve et le mirage de l’eldorado occidental. »


8. L'Europe a eu une forte influence sur le continent africain depuis l'ère de la colonisation. Quelle est votre opinion sur ce sujet? Quel rôle joue l'Europe dans un pays comme la Mauritanie aujourd'hui?

« En Mauritanie, l'Europe exerce différentes impulsions et influences au niveau public et privé et ce tant sur le plan économique (aide humanitaire, subventions et prêts) que sur le plan social (droits de l'homme) et culturel. D'ailleurs la seule grande scène de musique, vraiment équipée, dans le pays est celle du centre culturel français à Nouakchott (la capitale). »

9. Comment décririez-vous la Mauritanie à d'autres personnes qui n'avaient jamais été là?

« La Mauritanie se situe en Afrique de l'Ouest, Elle est limitée au Nord par l'Algérie, à l'Ouest par l'Océan Atlantique, au Sud par le Mali et le Sénégal, au Nord Ouest par le Sahara Occidental (Maroc). Cette position géographique fait de la Mauritanie le trait d'union entre l'Afrique du Nord (Maghreb) et l'Afrique Subsaharien et c'est donc un pays empli de cultures et de vie.»


10. Si tout devient possible - en tant que musicien – de quoi rêvez-vous?

« Je rêverais d'avoir un studio professionnel pour enregistrer les albums des artistes mauritaniens , faire des tournées partout sur terre, rencontrer et jammer avec des artistes de tout horizon, partager et échanger en musique dans différents pays pour découvrir leur langues et cultures , car la musique est peace , car la musique est love , car la musique est unity. »

Source: SwingKid Magazine

#MisterMada

27 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
  • Facebook Aimelody