DebaDemba: la Grande Famille, de l'Art, de l'Or

Mis à jour : 10 nov. 2018



Pendant plusieurs années, DEBADEMBA fût l'un des secrets les mieux gardés des quartiers populaires de Paris. C'est à force de concerts enflammés, de l'Olympic Café au Kafé Bleu en passant par les fêtes de la musique du quartier Ste Marthe, devant une place littéralement envahie par la foule à chacune de leurs apparitions, que cette "grande famille" (DEBADEMBA en Bambara) commença à faire parler d'elle.


Enfant du Burkina Faso, "le pays des hommes intègres", Abdoulaye Traoré sillonne dès 1990 l'Afrique de l'Ouest, accumulant expérience et collaborations : Sieka Barou et Victor Déme, Adama Drame, Les Go De Kotéba. Il est reconnu et sollicité pour son jeu puissant et clair, son phrasé virtuose et son sens de l'improvisation, de la scène au studio. Sa sensibilité et son approche musicale font de lui un compositeur et arrangeur éclairé. C'est en 2009 à Paris que Traoré fait la rencontre de Mohamed Diaby, fils de Coumba Kouyaté, fameuse griotte de Côte d'Ivoire. Ce jeune chanteur possède assurément une voix en or, pure et puissante, un timbre magique et immédiatement reconnaissable.De ce parcours et ces rencontres résultent aujourd'hui un premier album, DEBADEMBA, qui expose sa vision d'un métissage universel, enraciné dans la culture Mandingue.


Mohamed DIaby grandit en Côte d’Ivoire aux côtés de sa mère, la célèbre griotte Coumba Kouyaté. Elevé dans la grande tradition des griots maliens, le jeune chanteur est révélé en 2007 par l’émission « Case Sanga », tremplin télévisuel malien qui se déroule sous l’œil et l’oreille aiguisés d’Oumou Sangaré. Mais il devient aussi un griot prisé à Abidjan et à Paris lors des grandes fêtes africaines. Cet exercice lui permet de développer une puissance vocale hors du commun, une capacité d’improvisation formidable et un grand sens de la répartie musicale. A cela s’ajoute son timbre particulier, riche de cette voix à la fois douce et éraillée. Son talent n’a d’égal que son charisme et sa capacité à captiver le public par une théâtralité qui rappelle la grande tradition africaine du conte oral.


Parallèlement, le duo collabore au Bal de l’Afrique Enchantée avec le puissant collectif africain « les mercenaires de l’Ambiance », un spectacle créé à l’initiative de Soro Solo, animateur de renom sur France Inter.



#afriquedel39ouest #folklore

2 vues0 commentaire
  • Facebook Aimelody